Qu’est-ce qu’un vélo Pedelec ? Définition, immatriculation, assurance & plus

Se déplacer en tant que cycliste Pedelec : que devez-vous savoir ?

Les vélos ont une excellente réputation : ils permettent de faire du sport, ils ne nuisent pas à l’environnement et ils assurent malgré tout une certaine indépendance mobile. Mais si vous faites la navette entre votre domicile et votre lieu de travail, le vélo peut être un peu fatigant. Si vous ne voulez pas arriver en sueur au travail tous les jours, vous pouvez envisager d’acheter un Pedelec. Il s’agit, en gros, d’un vélo équipé d’un moteur.

Le moteur aide à la conduite jusqu’à une certaine vitesse et s’arrête ensuite automatiquement. Il est toutefois important de savoir quelle est la vitesse du Pedelec. En effet, d’autres règles de circulation en dépendent, comme l’obligation de porter un casque sur le Pedelec ou la nécessité de souscrire une assurance. Vous trouverez des informations sur ces sujets dans notre guide.

FAQ : Pedelec

  • Qu’est-ce qu’un Pedelec ?
    Le Pedelec est un vélo équipé d’un moteur électrique. Celui-ci assiste le cycliste jusqu’à une vitesse de 25 km/h. Si vous souhaitez aller plus vite, vous devez utiliser vos propres muscles. Dans le langage courant, les pedelec sont souvent appelés à tort vélos électriques.
  • Le port du casque est-il obligatoire pour les Pedelec ?
    Non, car les Pedelecs sont assimilés à des vélos normaux et il n’est pas obligatoire de porter un casque à vélo en France.
  • Où le Pedelec peut-il circuler ?
    Comme les vélos, les Pedelecs doivent utiliser les pistes cyclables et, sinon, emprunter la route.

Quelle est la différence entre un Pedelec et un vélo électrique ?

Pedelecs et E-Bikes signifient souvent la même chose et ce n’est que partiellement faux : E-Bikes s’est entre-temps imposé comme un terme générique pour différents types de vélos électriques. Toutefois, ces derniers sont différenciés selon leur fonction conformément à la loi sur la circulation routière et s’accompagnent donc de lois différentes pour le conducteur. En effet, depuis novembre 2003 déjà, tous les pays de l’UE sont tenus d’intégrer dans leur législation nationale les directives européennes en vigueur concernant le vélo électrique ou le pedelec.

Pedelec normal : définition et informations.

Le Pedelec normal détient la plus grande part de marché parmi les vélos électriques, avec plus de 90%. Le terme est dérivé de l’abréviation du terme anglais (Pedal Electric Cycle). Le Pedelec, à la différence du vélo électrique au sens strict (que nous décrivons plus en détail ci-dessous), assiste le cycliste jusqu’à une vitesse de 25 km/h (ce qui correspond à une puissance nominale continue de 0,25 kW) et uniquement lorsqu’il pédale. Si vous souhaitez aller plus vite, vous devez compter sur la puissance de votre propre corps, qui est d’environ 100 watts pour un cycliste moyen.

pedelecÉtant donné qu’il est assimilé à un vélo en vertu du droit français de la circulation, il en résulte des conclusions importantes : Un Pedelec normal, qui assiste un vélo électrique jusqu’à une vitesse de 25 km/h, n’a pas besoin d’une autorisation spéciale. Vous n’avez pas non plus besoin de porter un casque sur votre Pedelec, de souscrire une assurance ou de respecter une certaine limite d’âge.

Il en va de même pour les modèles dotés d’une assistance au démarrage jusqu’à 6 km/h. Cela signifie qu’il n’est pas nécessaire de pédaler avant d’atteindre cette vitesse. C’est en fait la différence entre le vélo électrique et le Pedelec, à savoir que le vélo en question se déplace en appuyant sur un bouton. Jusqu’à une vitesse aussi faible que celle mentionnée, il s’agit toujours de ce dernier d’un point de vue juridique.

S-Pedelec : qu’est-ce que c’est ? (SpeedBike)

Il existe également des véhicules dont la puissance nominale continue est plus élevée et qui sont donc appelés vélos à pédales rapides, vélos à pédales de classe S ou simplement vélos à pédales S. En général, le fonctionnement est similaire à celui d’un Pedelec normal, mais l’assistance du moteur n’est désactivée qu’à partir d’une vitesse de 45 km/h. Un tel véhicule n’est alors plus considéré comme un vélo, mais comme un véhicule motorisé. Pour le propriétaire du véhicule, cela signifie entre autres choses : Vous devez assurer votre Pedelec, l’immatriculer et posséder un permis de conduire. Pour plus de détails et d’informations, consultez notre liste :

  • L’assurance de votre Pedelec doit être documentée par une plaque d’immatriculation qui sera apposée sur le véhicule.
  • Les conducteurs doivent être titulaires d’un permis permettant de conduire un cyclomoteur.
  • Le S-Pedelec implique l’obligation de porter un casque et des gants homologués.

Vélos électriques au sens strict

Comme nous l’avons déjà mentionné, le cycliste n’a pas besoin de force musculaire pour se déplacer avec ce type de vélo électrique. Alors que sur le Pedelec, le moteur n’assiste que lorsque les pédales sont actionnées, le vélo électrique peut rouler seul en appuyant sur un bouton ou en tournant une poignée. Si la puissance du moteur ne dépasse pas 500 watts et la vitesse 20 km/h, il s’agit d’un cyclomoteur (ou d’un cyclomoteur léger).
Il faut également disposer au minimum d’un permis de conduire pour cyclomoteur, d’une licence d’exploitation et d’une assurance pour pouvoir circuler avec ce type de véhicule.

Où le Pedelec peut-il circuler ?

Le type de Pedelec autorisé à circuler dépend de ce qu’il est considéré comme tel par le code de la route français:

  • Pedelec normal jusqu’à 25 km/h : ces véhicules sont considérés comme des vélos et doivent donc se comporter comme tels. Cela signifie que non seulement ils peuvent utiliser les pistes cyclables, mais qu’ils doivent également s’y conformer si le panneau de signalisation correspondant à la piste cyclable le prescrit.
  • S-Pedelec (SppedBike) jusqu’à 45 km/h : ces véhicules ne sont pas considérés comme des vélos ou des cyclomoteurs légers. Ils ne peuvent donc en aucun cas utiliser les pistes cyclables. Cela signifie également que même les voies cyclables ne peuvent être utilisées que si une exception correspondante a été ajoutée au panneau de signalisation. De même, si une rue à sens unique est ouverte aux vélos dans le sens inverse, cela ne s’applique pas à un S-Pedelec. Cependant, il est parfois possible de transporter ce type de véhicule dans les transports en commun.

L’essentiel sur le fonctionnement du Pedelec

En règle générale, un Pedelec est équipé d’un moteur qui est alimenté par une batterie. Les caractéristiques techniques de la batterie étant déterminantes pour les propriétés du vélo, il est intéressant de se pencher sur la question de la batterie d’un vélo à assistance électrique avant de l’acheter et de comparer différents modèles en termes de prix et de performances.

batterieIndépendamment de cela, de nombreuses personnes intéressées se demandent certainement quelle est la distance que vous pouvez parcourir avec une batterie entièrement chargée sur un Pedelec. L’autonomie dépend toutefois de plusieurs facteurs et peut varier par rapport aux indications du fabricant. Ainsi, un appareil de qualité peut parcourir entre 50 et 100 km, mais cela peut varier jusqu’à 50 % par rapport aux données du fabricant en fonction des conditions météorologiques, de l’état du sol, etc.

D’autres facteurs importants pour l’autonomie d’un Pedelec sont le poids du cycliste, la température extérieure, l’entretien du vélo et les vitesses utilisées (les vitesses inférieures sont plus économes en énergie). Vous devez en tenir compte si vous voulez savoir quand votre Pedelec doit être connecté à la station de recharge.

Transformer un vélo à moteur électrique en Pedelec : oui ou non ?

En principe, il est possible de transformer votre vélo normal en Pedelec. Toutefois, la mise à niveau doit être effectuée par des professionnels qui connaissent la réglementation en vigueur afin d’obtenir un véhicule sûr et conforme aux exigences du code de la route.

Articles connexes

Commentaires

Partager l'article

Derniers Articles