Fixie – Un vélo sans option!

Historiquement, le premier vélo était un fixie. Il s’agit en effet de vélos à une seule vitesse qui ne comportent pas de changement de vitesse. L’évolution technique a fait qu’aujourd’hui, ce type de vélo est soit rare, soit une nouvelle mode dans la circulation routière.

Aujourd’hui, les vélos modernes sont généralement équipés d’un changement de vitesse. Cela qui fait du vélo à une seule vitesse un phénomène plutôt rare. Dans le langage courant, il est souvent appelé « vélo singlespeed« , malgré les différences. Le vélo d’entrée, appelé fixie, ne doit toutefois pas nécessairement avoir une apparence particulière, car les vélos de tous les jours peuvent également se passer de changement de vitesse.

  • Qu’est-ce donc exactement qu’un vélo fixie et pourquoi un vélo sans vitesses est-il à nouveau si populaire ?
  • Quelles sont les prescriptions légales à respecter lors de l’utilisation
  • A partir de quand un vélo est-il considéré comme un singlespeed?

Ces questions et bien d’autres sont abordées et expliquées dans le guide ci-dessous de manière à donner un bon aperçu du sujet.

Le vélo de type fixie

C’est en 1860 que Le vélo à simple vitesse (en anglais single speed) a été inventé dès les années 1860. L’entraînement se fait uniquement par les pédales et une chaîne, il n’y a pas de roue libre grâce à un moyeu rigide. Il n’y a pas non plus de changement de vitesse, seule l' »entrée » est présente sur ce vélo. Il s’agit donc de la « forme originelle » d’un vélo.

fixieL’invention du changement de vitesse a supplanté la roue d’entrée. Néanmoins, les vélos à une seule vitesse avec un moyeu à rétropédalage ont longtemps dominé le paysage routier. Aujourd’hui, il n’existe plus que quelques types de vélos sans changement de vitesse. Le fixie en fait partie, tout comme les vélos pour enfants ou le très populaire vélo hollandais.

Toutefois, depuis quelque temps, les vélos fixie ou single speed sont de plus en plus populaires et on les rencontre de plus en plus dans la circulation des grandes villes. Un vélo sans vitesses peut parfois être beaucoup moins cher qu’un vélo traditionnel.

Information : Le terme « fixie » est un mot à la mode qui vient de l’anglais. Il est dérivé de « fixed gear », c’est-à-dire « vitesse fixe ». Ces vélos n’ont pas de changement de vitesse et, dans la plupart des cas, pas de roue libre non plus. Cela signifie qu’il existe une liaison rigide entre la roue arrière et les pédales. En revanche, un vélo appelé « singlespeed » dispose d’une roue libre et, en règle générale, de deux freins sur jante.

fixie

Dans le langage courant, on parle aussi de frein à rétropédalage pour certaines variantes de vélos. Toutefois, ce n’est le cas que si le vélo est freiné par le contre-pied des pédales. Il est possible que certaines versions de fixiebikes ne soient pas équipées de freins, ce qui peut parfois poser des problèmes.

Aujourd’hui, ce type de vélo est généralement fabriqué à partir d’un cadre spécial pour fixie. Ces vélos sont donc plus légers, ce qui les rend plus rapides. Cela vaut aussi bien pour un fixie « normal » que pour un vélo de course fixie.

Prescriptions légales pour l’utilisation

En principe, tous les vélos qui participent à la circulation routière en France doivent être conformes aux prescriptions du code de la route et être équipés de manière à être sûrs pour la circulation. Cela vaut bien entendu aussi pour un singlespeed ou un fixie.

Outre la présence de l’éclairage et des réflecteurs prescrits, les freins font également partie de la sécurité routière. Vous pouvez retrouvez ces informations sur légiFrance qui indique qu’un vélo doit avoir 2 systèmes de freinage.

Formes particulières de fixie

Comme nous l’avons déjà mentionné, le fixie est surtout populaire parmi les jeunes usagers de la route et dans les grandes villes. L’absence de changement de vitesse simplifie l’entretien et réduit les coûts.

Une personne intéressée peut facilement assembler elle-même un fixie, ce qui peut tout à fait permettre de réduire les coûts. Plusieurs possibilités s’offrent à celui qui souhaite assembler un tel vélo. Les cadres de fixie ou les anciennes pièces de roue conviennent bien pour construire un fixie. Un fixie peut par exemple aussi être créé en transformant un vieux vélo.

Les personnes intéressées peuvent également construire elles-mêmes un vélo fixie. L’inconvénient est toutefois qu’il est difficile de modifier le rapport de la chaîne en raison de la suppression du changement de vitesse.

On peut également trouver un fixie en version VTT, mais on choisit souvent une variante sur laquelle une roue libre peut être enclenchée et d’autres freins montés. C’est pourquoi on parle souvent de fixie avec dérailleur, bien qu’il n’y ait pas de dérailleur à proprement parler.

Articles connexes

Commentaires

Partager l'article

Derniers Articles