Les réflecteurs pour vélo : Un indispensable pour votre sécurité

Catadioptres et réflecteurs de rayons permettent aux cyclistes d’être visibles dans l’obscurité ou par mauvais temps. Tous ceux qui possèdent un vélo connaissent bien ces petites pièces en plastique jaunes et rouges qui sont fixées sur les rayons, les pédales et généralement sur le porte-bagages ou les garde-boue. Le terme « œil de chat » est également utilisé pour le vélo.

Les réflecteurs, ou réflecteurs de vélo, sont obligatoires sur un vélo selon le code de la route. Sans eux, un vélo n’est pas considéré comme sûr pour la circulation. Voici les questions que les usagers se posent souvent :

  • Quel type de réflecteur doit être installé sur le vélo et où ?
  • Quelles couleurs peuvent-ils avoir et avec quelle intensité peuvent-ils refléter la lumière ?

Le guide ci-dessous explique quels types de réflecteurs doivent être installés sur les vélos. Nous verrons également les sanctions prévues en cas d’absence de ces réflecteurs.

Les questions les plus fréquentes sur les réflecteurs

À quoi servent les réflecteurs ?

Les réflecteurs renvoient la lumière des phares et augmentent ainsi la visibilité des vélos dans l’obscurité. Ils servent donc à la sécurité routière.

Quels réflecteurs sont obligatoires sur les vélos ?

Tu trouveras dans la suite de cette article la liste des réflecteurs nécessaires pour un vélo sûr.

L’absence de réflecteurs entraîne-t-elle des sanctions ?

Si les dispositifs d’éclairage d’un vélo ne sont pas conformes à la réglementation en vigueur, vous risquez de recevoir un avertissement et donc une amende.

Réflecteurs pour vélos : voici les différents types à placer aux différents endroits de votre vélo

Les réflecteurs sur les vélos font partie des prescriptions relatives à l’éclairage des vélos et sont réglementés par le code de la route. Outre l’éclairage bien connu, comme un phare blanc à l’avant et un feu arrière rouge à l’arrière, ce paragraphe prescrit également onze réflecteurs pour un vélo.

Réflecteur vélo orangeCependant, rares sont les cyclistes qui ont réellement installé ce nombre élevé sur leur vélo. Pourtant, un réflecteur à différents endroits permet une grande visibilité et de rouler en sécurité.

Rouler sans ces mesures de sécurité peut s’avérer dangereux et augmenter considérablement le risque d’accident. Certains vélo comme ceux de course ne comportent souvent aucun réflecteur pour baisser leur poids.
Pour un cycliste, être vu est un point très important lors de la participation à la circulation routière. C’est pourquoi il faut toujours veiller à être le plus visible possible. Un réflecteur ou mieux encore, plusieurs réflecteurs permettent d’y remédier.

Comme décrit précédemment, un réflecteur se trouve à différents endroits du vélo, en fonction de sa fonction et de son rôle. C’est pourquoi on trouve des réflecteurs jaunes pour les rayons, au moins un réflecteur blanc ainsi que des catadioptres rouges à l’avant et à l’arrière.

Un cycliste a toujours intérêt à installer au moins un des éléments prescrits par le code de la route sur son vélo. Le casque est également très utile pour votre sécurité mais il n’est pas toujours obligatoire.

L’aperçu suivant récapitule les surfaces réfléchissantes obligatoires :

  • ➡️ Au moins un réflecteur blanc dirigé vers l’avant également appelé catadioptre. Il peut également être intégré dans le phare avant.
  • ➡️ Un catadioptre rouge à grande surface à l’arrière.
  • ➡️ Des catadioptres (jaunes) sur les pédales et les rayons.
  • ➡️ Des réflecteurs de chaque côté des pédales.
  • ➡️ Au moins deux catadioptres jaunes pour les rayons – doivent être placés sur le vélo, décalés de 180°, sur chaque pneu et agir vers le côté
  • ➡️ Ou des bandes blanches réfléchissantes doivent être fixées sur chaque pneu ou sur les rayons des deux roues.

D’autres réflecteurs jaunes sont également autorisés.

Pour ces réflecteurs et catadioptres, il est obligatoire de les monter et de les installer de manière à ce qu’ils soient conformes aux règles.

Que sont exactement les catadioptres ?

Comme décrit, les catadioptres doivent toujours être installés sur le vélo conformément au code de la route. Par catadioptres, on entend des surfaces qui renvoient la lumière incidente dans la direction d’où elle provient.

Cela signifie que si un tel réflecteur est éclairé par les phares d’un véhicule, il renvoie la lumière dans cette direction. Les cyclistes sont ainsi reconnus en tant que tels, car ces catadioptres, s’ils sont correctement installés, sont très marquants.

Informations supplémentaires

Les catadioptres courants sont généralement fabriqués en plastique dur ou en plexiglas. Afin de ne pas éblouir un automobiliste et de ne pas renvoyer la lumière directement vers la source, un tel réflecteur est conçu de manière à produire un effet de diffusion. Cela se fait par une certaine disposition des surfaces en plastique.

réflecteur arrièreDans un réflecteur, les surfaces rayonnantes sont disposées par trois en angle ou en prisme. Cela forme généralement une pyramide. En cas de rayonnement indirect, la lumière est réfractée et donc à nouveau réfléchie.

Certains catadioptres montés sur la roue sont également coudés et placés sur des surfaces partielles de différentes tailles.

Selon sa fonction, un réflecteur est coloré dans différentes couleurs. A l’avant ils sont blanc. A l’arrière ils sont rouge. Sur les côtés ils sont orange.

Les yeux de chat sont également importants sur les vélos

Les yeux de chat sont des réflecteurs jaunes placés sur les rayons d’un vélo.

En fait, ces réflecteurs sont de forme cylindrique et possèdent une surface réfléchissante à l’intérieur. Le terme « œil de chat » s’est toutefois aussi imposé pour désigner un réflecteur coudé de grande surface. En raison de leur forme généralement ovale et de la lumière jaune qu’ils renvoient, ils ressemblent souvent aux yeux brillants d’un chat.

Les yeux de chat doivent être montés sur le vélo de manière à ce que celui-ci soit clairement identifiable lorsqu’il est éclairé latéralement. Si un tel réflecteur n’est pas placé sur les rayons, il doit y avoir soit une bande réfléchissante continue sur l’enveloppe du pneu ou alors des réflecteurs de rayons fins de forme tubulaire.

Grâce à ces nouvelles possibilités pour un réflecteur latéral, les yeux de chat ne sont plus obligatoires. En revanche, les réflecteurs latéraux en tant que tels le sont.

Un vélo sans catadioptre n’est pas sûr pour la circulation.

L’éclairage d’un vélo n’est pas seulement obligatoire et important à l’avant et à l’arrière. En effet la signalisation latérale joue également un rôle important pour la sécurité routière.

éclairage véloComme nous l’avons déjà mentionné, un vélo doit être reconnaissable en tant que tel même en cas d’éclairage latéral et nécessite pour cela un réflecteur qui le garantit. Si de tels dispositifs d’identification latéraux ne sont pas présents, le vélo n’est donc pas sûr pour la circulation et ne doit pas être utilisé.

Si un cycliste circule sans au moins deux yeux de chat par roue, une bande réfléchissante circulaire ou les minces réflecteurs de rayons, il peut être sanctionné d’une amende.

Un réflecteur doit être correctement installé. Un atelier de réparation de vélos ou peut donner de bons conseils. Il donnera des indications sur la manière d’installer correctement les réflecteurs en respectant les règles de sécurité routière.

Les réflecteurs ne sont pas les seuls à garantir la sécurité, un éclairage qui fonctionne est tout aussi important.

Articles connexes

Franck
Franck
Passionnée depuis plusieurs année maintenant, le vélo fait maintenant partie prenante de ma vie. Après avoir ouvert une petite boutique de vélo, Nous avons décidé avec l'équipe ,de lancer le site RueDuVélo afin de partager notre passion sur internet.

Partager l'article