Bikepacking : qu’est-ce que c’est et de quoi avez-vous besoin ?

Partir en autarcie avec de petits bagages : le bikepacking a connu un véritable boom ces dernières années. Mais d’où vient cette jeune tendance du voyage à vélo et quel est l’équipement nécessaire ? Nous vous expliquons dans cet article ce à quoi il faut faire attention pour le bikepacking : vélo, de bagages et planification de l’itinéraire.

Le bikepacking n’est PAS un voyage à vélo classique.

Le bikepacking trouve son origine dans les courses de VTT longue distance nord-américaines, appelées « Self-Supported Races ». Ces courses ne peuvent pas être accomplies en une seule étape quotidienne. Comme l’aide extérieure est interdite, les participants doivent transporter eux-mêmes l’ensemble de leur équipement et de leur nourriture. Pour ne pas perdre en agilité et en vitesse, ils attachent leurs équipements directement à leur vélo au lieu de le transporter dans des sacoches latérales ou de guidon instables.

Le bikepacking est donc une manière particulière de voyager à vélo. Le bikepacker s’approvisionne lui-même et se déplace principalement sur chemin. Avantage : on peut aussi rouler en toute décontraction sur un trail isolé sans que l’équipement ne nous explose à la figure.

Le bikepacking se distingue donc aussi d’une randonnée classique Bike & Hike, qui est généralement une excursion d’une journée. Dans le cas du Bike & Hike, le vélo sert à se rapprocher le plus possible du sommet, pour ensuite gravir les derniers mètres de dénivelé à pied. L’approche à vélo ne constitue ici qu’une partie du voyage.

vélo rando

Bikepacking : Que faut-il emporter ? Voici quelques conseils sur le bon équipement

De quoi a-t-on besoin pour sa première aventure de bikepacking ? Outre un vélo, il faut bien sûr des sacoches correctement et judicieusement préparées, et surtout une bonne planification. Mais venons-en d’abord au matériel.

Quel vélo convient le mieux pour le bikepacking ?

En fait, vous pouvez vous lancer dans l’aventure du bikepacking avec n’importe quel vélo, car la liberté est primordiale et vous ne devriez pas acheter un vélo coûteux pour vos premières randonnées. Cependant, comme la plupart des bikepackers veulent partir dans des endroits isolés, les VTT sont les plus adaptés. Le type de vélo (29 ou 27,5 pouces, en aluminium ou en carbone, à dérailleur ou singlespeed) n’a que peu d’importance. J’aimerais toutefois aborder brièvement quatre types de vélos et expliquer dans quelle mesure ils sont adaptés au bikepacking.

✔️ Le vélo fully

C’est avec le Fully que tu auras le plus de plaisir à rouler grâce à son châssis. Cependant, tu dois faire attention à l’installation de tes sacoches pour qu’elles ne te gênent pas. De plus, il est souvent difficile d’installer une grande sacoche sur le cadre. En raison des nombreuses pièces en mouvement, un fully est le plus exposé aux défauts, ce qui peut poser problème lors de randonnées isolées.

✔️ Le vélo hardtail

Le hardtail est bien adapté au bikepacking. Grâce à la forme du cadre, il offre les possibilités les plus variées d’installer de grandes sacoches. De plus, ces vélos sont très peu fragiles, stables et légers, surtout si l’on renonce à une fourche avant à suspension.

✔️ Le fatbike

Le fatbike est idéal pour le bikepacking. Grâce aux pneus larges, vous pouvez avancer même sur un sol meuble. De plus, les randonnées sont également agréables dans des conditions hivernales. Ce n’est que sur l’asphalte que le plaisir de conduire est limité.

✔️ Le gravel bike

Ce n’est certes pas un VTT, mais c’est la dernière tendance en matière de vélo et de bikepacking : le gravel bike. Ces vélos sont l’interface entre le VTT et le vélo de course. Rapides et légers avec des pneus tout-terrain, ils sont parmi les mieux adaptés aux longues excursions de bikepacking. Les vélos sont en outre généralement équipés de supports pour les sacoches, etc.

Quels sont les sacs appropriés pour le bikepacking ?

L’une des choses les plus importantes dans le cyclotourisme, ce sont les sacoches. En effet c’est dans celles-ci que vous allez ranger votre équipement, comme le sac de couchage, les vêtements et les provisions. En principe, vous pouvez utiliser n’importe quel sac qui peut être fixé étroitement au vélo. Vous devez cependant vous assurer que les sacoches sont étanches. Des fabricants comme Ortlieb, Vaude ou Evoc proposent des sacoches spéciales pour le vélo, à fixer sur le guidon, la tige de selle ou le cadre.

velo sacoche

Conseil : Pensez à bien régler votre selle de vélo avant le départ.

Tente, sac de couchage & Cie: quel est l’équipement nécessaire pour le Bikepacking ?

Dans les sacoches, vous mettez tout ce dont vous avez besoin pour une randonnée de plusieurs jours avec hébergement en plein air. Comme vous transportez tout votre équipement sur votre vélo, il est important de choisir des produits fonctionnels, légers et compacts. Choisissez un équipement léger et peu encombrant. Il faut qu’il soit adapté aux exigences de votre randonnée. Attention, évitez les objets qui ne sont pas vraiment nécessaires.

Voici l’équipement que nous vous conseillons :

  • Petite tente ou tarp
  • Sac de couchage
  • Matelas de sol
  • Vêtements de pluie (veste et pantalon de pluie)
  • Vêtements de rechange et linge
  • Veste ou gilet isolant
  • Réchaud de plein air
  • Provisions pour plusieurs jours
  • Trousse de premiers secours
  • Appareil de navigation ou carte

En outre, vous devriez également avoir tout l’équipement nécessaire pour une randonnée à vélo de plusieurs jours, à savoir :

  • Casque de vélo
  • Gants
  • Chaussures de vélo
  • Outil multifonctionnel
  • Lumière
  • Pièces de rechange (comme chambre à air, kit de réparation, pompe, serre-câbles, câble de dérailleur, huile, rayon, etc.)
  • Antivol pour vélo

Planification d’itinéraire : Itinéraires & conseils pour les débutants en Bikepacking

L’avantage du bikepacking est que vous pouvez partir facilement. Cependant, vous ne devez pas en faire trop dès votre première sortie. Commencez donc par de courtes randonnées de deux jours et apprenez à vous connaître et à connaître votre équipement. Vous saurez ainsi rapidement si vous avez besoin de quelque chose en plus ou si vous pouvez vous passer d’un équipement superflu. Trois conseils dans ce contexte :

  1. Les sentiers de grande randonnée bien entretenus sont un bon choix pour les débutants, car vous serez toujours à proximité de la civilisation et la navigation sera très facile.
  2. Augmentez progressivement la longueur et l’isolement de votre randonnée.
  3. Il est préférable de planifier votre première sortie par beau temps. Une randonnée hivernale en VTT exige beaucoup. Ici aussi, la règle est la suivante : progressez petit à petit.

Comment bien aborder votre première aventure de bikepacking ?

Avant de partir pour votre première randonnée, vous devez choisir un itinéraire. Comme nous l’avons dit, les chemins de randonnée les plus longs sont les plus appropriés au début, car ils sont bien balisés. Cependant, il est préférable de marquer votre itinéraire sur une carte ou de le sauvegarder sur un GPS pour ne pas vous perdre. La navigation est souvent difficile et vous devez être sûr de vous.

Une fois l’itinéraire choisi, vérifiez votre vélo et votre équipement et chargez votre vélo comme décrit précédemment. Une fois que tout est vérifié et que votre vélo est chargé, vous pouvez vous lancer dans l’aventure du bikepacking !

Articles connexes

Franck
Franck
Passionnée depuis plusieurs année maintenant, le vélo fait maintenant partie prenante de ma vie. Après avoir ouvert une petite boutique de vélo, Nous avons décidé avec l'équipe ,de lancer le site RueDuVélo afin de partager notre passion sur internet.

Partager l'article