Cuissards pour le vélo de course : le guide pour les débutants

Ni trop long, ni trop court, avec ou sans bretelles, avec un rembourrage ni trop épais, ni trop fin il existe beaucoup de cuissards différents. Et au moins autant de questions à ce sujet. Après tout, le fait de pouvoir pédaler sans douleur et confortablement, même sur de longues randonnées, dépend aussi beaucoup du cuissard. Le postérieur étant l’un des rares points de contact du corps avec le vélo. J’ai essayé de rassembler les questions les plus fréquentes et les plus passionnantes sur les cuissards de vélo et d’y répondre pour toi.

Que porter sous le cuissard ?

Je ne vais pas tourner autour du pot (comme je l’ai déjà fait une fois avec un clin d’œil). Sous le cuissard, le mieux est de ne RIEN porter. Moins tu en porteras, moins il y aura de frottements et plus tu auras de plaisir à pédaler sans douleur. Là où il n’y a pas de coutures, elles ne peuvent pas non plus gêner. N’ayez donc pas peur, nous, les cyclistes de course, sommes (presque) tous nus en dessous.

Un cuissard avec rembourrage est-il vraiment nécessaire ?

Bien sûr, tu peux aussi faire du vélo sans rembourrage. Mais ce qui est bien avec le cuissard, c’est qu’il est justement fait pour le vélo ! Alors qu’avec un short de sport normal, tu vas certainement ressentir à un moment ou à un autre les coutures douloureuses au niveau des parties intimes et peut-être même sur un autre point de pression, le rembourrage se passe idéalement de coutures aux endroits critiques. De plus, le rembourrage offre idéalement un confort aux endroits appropriés. Mon avis est donc le suivant : pour les longues randonnées, le cuissard de cyclisme avec rembourrage est pour moi un must ! Pourquoi se priver de ce confort ?

Rembourrage épais ou rembourrage fin ?

Une discussion similaire existe aussi pour la selle : vaut-il mieux un rembourrage souple ou une assise dure ? Comme pour la selle, ma règle d’or est la suivante : plus les randonnées sont longues, moins le rembourrage est confortable pour moi. En effet, plus tu t’enfonces dans la selle ou dans le rembourrage de ton pantalon, plus la surface de frottement peut être importante. C’est pourquoi je te conseille, pour les longues randonnées, de miser sur un cuissard avec un rembourrage plus fin et de le combiner avec une selle plus dure. De plus, personne n’aime les « couches », n’est-ce pas ? 🙂

Y a-t-il une différence entre les rembourrages pour femmes et les rembourrages pour hommes ?

Oui, il y en a une. L’expérience montre qu’en tant que femme, on s’en sort généralement très bien avec un rembourrage pour homme. J’ai cependant beaucoup moins de problèmes lors de longues randonnées avec des cuissards spécialement conçus pour les femmes. Les rembourrages pour hommes sont souvent très larges ou ne sont pas parfaitement adaptés à l’anatomie féminine, de sorte que le rembourrage gêne plus qu’il ne protège. A l’inverse, les hommes ne préfèrent pas les cuissards pour femmes, et pas seulement à cause des couleurs. Les rembourrages sont souvent trop étroits et plus serrés que ceux des cuissards pour hommes ou des cuissards unisexes.

Si tu débutes et que tu fais d’abord de petits tours, il est évident que le rembourrage de siège ne doit pas être directement parfaitement adapté. Mais tu remarqueras certainement la différence après quelques heures et tu sauras alors si le cuissard est vraiment adapté ou non. En tout cas, je préfère rouler avec des cuissards qui ont été fabriqués spécialement pour les femmes. Comme pour la selle, il n’existe pas de meilleur cuissard. Il n’y a qu’à essayer, chaque cul est différent !

Cuissard à bretelles ou sans bretelles ?

C’est une question de goût. Ceux qui aiment le confort lors des pauses pipi préfèrent en général les cuissards sans bretelles. Ceux qui, comme moi, apprécient la liberté d’un cuissard à bretelles qui ne coupe pas et qui reste toujours exactement là où il doit être, préfèrent les cuissards à bretelles. En fin de compte, c’est à toi d’essayer la variante que tu préfères.

Pour les femmes, de nombreux fabricants proposent même des cuissards qui allient confort pour la pause pipi et confort des bretelles, en plaçant intelligemment une fermeture éclair ou en concevant le cuissard comme un dosseret que l’on peut simplement enfiler par-dessus la tête. Ce n’est donc pas l’un ou l’autre, mais les deux à la fois. Ici, tu trouveras un test détaillé sur le thème des cuissards à bretelles pour femmes avec solution pour faire pipi.

Quelle est la qualité des cuissards des discounters ?

Aldi, Lidl, Decathlon on trouve partout des cuissards qui ne coûtent qu’une fraction du prix des produits de marque. Là encore, pour des randonnées pas très longues ou si tu ne sors que de temps en temps, c’est largement suffisant. Tous les débutants n’ont pas besoin de s’équiper d’un cuissard Assos ou Rapha à des centaines d’euros, pour commencer un cuissard d’un magasin discount est tout à fait acceptable. Mais il devrait déjà convenir, peu importe le prix ! J’ai également remarqué que les pantalons bon marché sont transparents ou le deviennent assez rapidement. Le mieux est donc de vérifier souvent dans le miroir si l’on peut encore oser sortir si cela te dérange. 🙂

Quel cuissard au printemps, en automne et en hiver ?

Que faire lorsqu’il fait plus froid ? En automne et au printemps, des jambières ou des genouillères suffisent souvent en complément du short. Ils doivent en tout cas être bien ajustés, sinon ils peuvent couper désagréablement la cuisse. Il faut donc éviter de les acheter trop serrées.

Et s’il fait vraiment froid, il y a aussi de bons vêtements pour cela. Là encore, tu as le choix entre des pantalons avec ou sans bretelles. Je penche en tout cas pour les pantalons AVEC bretelles, car ils protègent encore un peu plus du froid et du vent dans le dos. Et il existe désormais des pantalons longs pour femmes avec une fonction « confort pipi ».

Pantalon de vélo d’hiver avec ou sans rembourrage ?

Il existe des cuissards d’hiver* avec ou sans rembourrage – les deux ont leur raison d’être. Les cuissards longs avec rembourrage sont pratiques, car on n’a pas besoin de short ou de caleçon en dessous et il y a donc moins de couches de tissu qui peuvent frotter. D’un autre côté, un cuissard long sans rembourrage est également judicieux – on peut alors mettre un short ou un caleçon rembourré en dessous et porter le cuissard long plus souvent. Enfin, un bon pantalon d’hiver n’est pas si bon marché et on n’en a généralement pas beaucoup à la maison. De plus, tu as encore une couche de chaleur entre le froid et toi.

Qu’en est-il de la crème d’assise dans le cuissard ?

Je n’utilise pas de crème pour siège à chaque randonnée, mais les randonnées de plusieurs jours ou les très longues randonnées rendent en tout cas la crème pour siège plus agréable. La crème pour siège est appliquée sur le rembourrage avant d’enfiler le cuissard. Il existe un grand choix de crèmes d’assise, mais tout ce qui lubrifie et soigne n’est pas forcément adapté à tous. Personnellement, j’utilise volontiers de la graisse à traire mais j’ai déjà entendu dire par plusieurs cyclistes que la graisse à traire et le suif de cerf leur bouchaient les pores et pouvaient provoquer de méchantes inflammations. C’est pourquoi ici aussi : Essayer ce que l’on supporte et ne pas faire d’expériences avant des randonnées importantes.

Faut-il porter des jambières par-dessus ou par-dessous le cuissard ?

Les jambières et les manchons se portent toujours sous le short ou sous le maillot. Ne serait-ce que pour des raisons de style 😉 Mais aussi pour que la tenue soit optimale et que les poignets ne glissent pas.

Articles connexes

Amandine
Amandine
Le vélo est devenu une passion très jeune. Je suis également guide local pendant la période estivale. Cela me permet d'être au contact des personnes ce que j'aime beaucoup.

Partager l'article